Prairies fleuries

Prairies fleuries

L’AOP Saint-Nectaire puise ses caractéristiques et son goût si subtil de la qualité de son lait, ce n’est donc pas un hasard si la généreuse nature de la zone d’appellation a toute son importance dans la production de l’AOP.

Grâce à un sol volcanique très fertile, l’herbe est omniprésente avec une variété aromatique des plus riches : réglisse, thym serpolet, gentiane, airelles, ciste (fenouil des Alpes) ou encore achillée millefeuille. C’est indéniablement la richesse de cette biodiversité exceptionnelle qui donne toutes ses lettres de noblesse au fromage Saint-Nectaire.


Tour d’horizon des fleurs à haute valeur fromagère :

Le Gaillet Vrai : 4 pétales jaune-citron et une odeur de miel et de tilleul sont les caractéristiques de cette plante autrefois utilisée pour faire cailler le lait.

L’Achillée millefeuille : Cette plante herbacée vivace fleurit tout l’été et dégage un parfum musqué.

Le Thym serpolet : Avec ses fleurs roses violacées, cette petite plante aromatique se retrouve à des altitudes élevées et parfume l’air pur des estives.

La Bétoine officinale : Cette fleur rose pourpre régale les bovins qui apprécient le goût de ses feuilles aux arômes mentholés et camphrés.

Le trèfle des Alpes : Les vaches raffolent de ce trèfle d’altitude qui donne un bon goût au lait.

La Flouve odorante : Cette graminée en séchant donne au foin une suave odeur de vanille.

La Gentiane Jaune : Symbole de l’Auvergne, les vaches ne mangent que ses imposantes fleurs jaunes. Caractéristique des prairies pâturées, la gentiane a besoin du piétinement des vaches et de la fumure pour se développer.

Le Fenouil des Alpes : C’est cette plante d’altitude à l’odeur tenace de fenouil qui donne son goût de noisette au Saint-Nectaire. La présence de cette ombellifère indique que la prairie n’a pas reçu d’engrais.

Le Sainfoin : Plante mellifère par excellence, le Sainfoin est utilisé comme plante fourragère et favorise la production de lait.


L’autonomie fourragère et la gestion de l’herbe dans l’AOP Saint-Nectaire

L’herbe est la première ressource du territoire de production du fromage Saint-NectaireL’herbe est la première ressource du territoire de production du fromage Saint-Nectaire comme celle des prairies permanentes des monts Dore et du Cézallier dont la richesse et la diversité en altitude commencent par évoquer des images de balades champêtres et colorées. Leur valeur agricole et économique se doit d’être connue, reconnue et valorisée.

Prairies de fauche d’altitude moyenne sur sol frais ou encore prairies pâturées d’altitude moyenne sur sol sain et fertile, ce sont plus de 20 types de prairies différentes qui ont pu être recensées sur le territoire.

En transmettre leur connaissance aux éleveurs qui les exploitent, c’est la mission de Clémentine Lacour et Géraldine Dupic, en poste à la Chambre d’Agriculture du Puy-de-Dôme.

« Ces prairies sont complexes et présentent des intérêts agricoles et environnementaux décisifs pour la qualité des fromages. Il n’y en a pas de mauvaises, chacune a ses atouts. Aujourd’hui, nous disposons de connaissances approfondies sur les prairies permanentes de notre région et maîtrisons les outils de diagnostic qui vont avec ».

Leur métier consiste à transmettre ces connaissances et cette expérience aux éleveurs pour leur permettre de prendre les bonnes décisions, disposant d’éléments confirmés pour transmettre cet or vert en or blanc et pour maintenir à un niveau d’excellence la fabrication de l’AOP Saint-Nectaire.

Leur mission prend donc tout son sens sur ce territoire d’altitude pour mieux révéler la valeur de ses prairies au service de celle des fromages.