Retour sur le 3e Concours Prairies naturelles AOP Saint-Nectaire

Retour sur le 3<sup>e</sup> Concours Prairies naturelles AOP Saint-Nectaire

Le Concours Prairies naturelles de l’AOP Saint-Nectaire permet de prendre conscience et de mettre en avant la conciliation des enjeux agricoles et environnementaux en AOP Saint-Nectaire. La biodiversité des prairies étant étroitement liée au territoire et au savoir-faire des éleveurs. L’AOP Saint-Nectaire repose sur des pratiques agricoles souvent empiriques et les prairies naturelles transmises de génération en génération sont un patrimoine paysan souvent sous-estimé.

Cette année, 10 exploitations ont participé au Concours :

  • cinq dans la catégorie Ferme d’Avenir (catégorie ouverte à tous) ;
  • cinq dans la catégorie Ferme Remarquable (catégorie ouverte aux producteurs ayant un DIAM, outil permettant de typer l’ensemble des prairies d’une exploitation et d’évaluer les services rendus (agricoles, environnementaux, qualité produit) par celles-ci.

Cette année, les palmes d’herbe ont été décernées :

  • au GAEC du SANCY à Picherande, dans la catégorie « Ferme d’avenir »
  • à l’EARL GREGOIRE à Égliseneuve d’Entraigues, dans la catégorie « Ferme Remarquable »

La remise des prix aura lieu le 24 Septembre 2020.

Pour déterminer les lauréats, deux étapes sont nécessaires. L’approche globale du système d’exploitation qui se déroule sur une demi-journée. Cette première étape a pour objectif la conciliation des enjeux agricoles et environnementaux. La seconde, la visite d’une parcelle de fauche, évalue la typologie des parcelles selon la grille du Concours Général Agricole des pratiques agroécologiques.
Le jury définit ensuite le classement final en faisant la synthèse des deux approches.

Cette année, le jury était composé de Géraldine Dupic (conseillère fourragère à la Chambre d’agriculture 63), Elodie Mardine (chargée de mission agri-environnement et eau au Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne), Jean-Christophe Robert (conseiller à l’EDE 63), Jean-Noël Galliot (botaniste au Conservatoire Botanique du Massif Central), Jean-Marie Sirvins (vice-président de l’union nationale de l’apiculture française), et de Yves Michelin (enseignant chercheur à VetAgro Sup) en tant que président d’honneur.
Il tient d’ailleurs à souligner la grande qualité de l’ensemble des parcelles visitées cette année !

À noter, le gagnant du concours dans la catégorie Ferme Remarquable présentera sa parcelle au niveau national pour représenter notre territoire, lors du prochain concours général agricole des pratiques agroécologiques « prairies et parcours ».